Economie de la fonctionnalité

De la propriété à l'usage

Notre définition

Vendre ou acheter des “solutions” qui associent des biens et des services sur une durée définie, au lieu d’effectuer des transactions uniques avec le transfert de propriété des biens matériels.

Objectif

Réduire la consommation de ressources et les impacts sur l’environnement par une meilleure maîtrise du cycle de vie des biens matériels. Les fabricants en restent propriétaires et optimisent coûts de fonctionnement (consommations d’énergie et de consommables) et de fin de vie (éco-conception, robustesse, entretien régulier, réparation, réutilisation de pièces, recyclage).

Dissocier la consommation de ressources naturelles de la création de valeur et de la croissance économique grâce à l’usage partagé de certains équipements.

    Caractéristiques

    L’économie de la fonctionnalité s’applique aux entreprises de la plupart des domaines d’activité, quelle que soit leur taille, aux particuliers et aux différents acteurs publics.

     

    • Privilégier l’usage plutôt que la propriété, les services plutôt que les produits : le producteur met à disposition les équipements et facture leur usage par des contrats d’abonnement. L’usager ne devient pas propriétaire des produits mais utilise leur(s) fonction(s). L’usager n’a pas à supporter d’investissement, ses coûts sont échelonnés, plus prévisibles, basés sur sa consommation réelle et peuvent être réduits.
    • Rechercher la qualité, le sur-mesure, la performance d’usage : l’usager est libéré de contraintes telles que l’entretien, la maintenance, l’assurance, la gestion de fin de vie. Il n’a plus à gérer des activités pour lesquelles il n’est pas compétent.
    • Rechercher la performance environnementale et sociale
    • Coproduire les solutions avec les bénéficiaires : la performance résulte de la connaissance des besoins et des usages des clients. Certaines offres vont jusqu’à proposer l’accompagnement au changement, la formation des usagers.
    • Établir des contrats de longue durée : assure la visibilité pour le vendeur.
    • Ancrer les solutions dans le territoire et créer des emplois locaux et difficilement délocalisables notamment en raison des garanties de services intégrées dans les solutions.

    Mobilité

    L’autopartage est une alternative à la possession d’un véhicule. Il consiste à partager l’usage d’une flotte de véhicules mise à disposition des conducteurs.

    Equipements

    La vente de chaudières peut être remplacée par la vente de chaleur. Les équipements restent la propriété d’une entreprise qui garantit le bon fonctionnement du système et facture seulement sa consommation à l’usager.

    Certaines machines, tels que le matériel industriel pour produire de l’air comprimé, coûtent cher en investissement et en fonctionnement pour les clients.

    Vente du résultat attendu

    Le client achète la prestation et la paie à l’usage. Maintenance de l’équipement et consommables sont inclus dans le prix. Ce sont les solutions Michelin (km parcourus pour les camions), Clairlight (lux pour l’éclairage des bâtiments) ou HP (pages imprimées). 

    Historique

    Au niveau de la commande publique française, la mise en œuvre d’une économie de la fonctionnalité est encouragée, directement ou indirectement, par de nombreuses incitations et obligations :

    • Le code des marchés publics
    • La loi relative à la Transition Energétique pour la Croissance Verte (TEpCV)
    • La Feuille de Route pour l’Économie Circulaire (FREC)
    • Les démarches Territoire Zéro Déchet Zéro Gaspillage (TZDZG) et les Contrats d’Objectif Déchet et Economie Circulaire (CODEC)
    • Le Programme National de Prévention des Déchets (PNPD), les Plans Régionaux de Prévention et de Gestion des Déchets (PRPGD) et les Programmes Locaux de Prévention des Déchets Ménagers et Assimilés (PLPDMA)
    • Les Schémas de Promotion des Achats Socialement et Ecologiquement Responsables (SPAR ou SPASER) en lien avec le Plan National d’Actions pour l’Achat Public Durable (PNAAPD)

    Mise en perspective

    xx