Durable

Bien plus qu'une question environnementale

Notre définition

De nature à durer longtemps, qui présente une certaine stabilité, une certaine résistance (Larousse) et qui répond aux besoins du présent sans compromettre la capacité des générations futures de répondre aux leurs (rapport Bruntland).

Le capital de durabilité se constitue de la somme des trois stocks de capital (l’environnement, l’économie et la société).  

Objectif

Au niveau macro :

  1. la lutte contre le changement climatique
  2. la préservation de la biodiversité, des milieux et des ressources
  3. la cohésion sociale et la solidarité entre les territoires et les générations
  4. l’épanouissement de tous les êtres humains
  5. une dynamique de développement suivant des modes de production et de consommation responsables

Caractéristiques

  • Définir des schémas viables qui prennent en compte le temps long et concilient les trois aspects écologique, social et économique des activités de l’organisation
  • Avoir une approche systémique : penser global, agir local
  • Avoir une stratégie d’amélioration continue dans le temps et déterminer la méthodologie du pilotage
  • Organiser la participation de toutes les parties prenantes et planifier une évaluation partagée (gouvernance)

Durabilité faible

La durabilité faible admet le principe de substitution entre les stocks de capitaux, du moment que la somme totale des stocks reste inchangée.

Elle consiste à rechercher la meilleure technique disponible (MTD, en anglais best available technology, BAT) pour un besoin identifié, ou des attentes exprimées par un marché, qui concile les trois piliers du développement durable.

Durabilité forte

La durabilité forte considère que les trois stocks ne sont pas substituables, mais qu’ils doivent être perçus comme complémentaires.

Faible “plus”

Position médiane entre durabilité faible et forte, adoptée par le Conseil fédéral en Suisse.

Cette approche admet une interchangeabilité limitée entre les stocks de capital, pour autant que les seuils pour chacun des stocks de capital ne sont pas dépassés. Les dépassements du seuil ne peuvent en effet pas être compensés par l’augmentation d’un autre stock de capital. 

Les limites critiques, telles que les normes écologiques concernant la santé (pollution atmosphérique), les normes sociales (égalité des chances, revenu minimum, conditions de vie dignes, etc.), ou la garantie du respect des droits humains constituent des exigences minimales et des seuils non négociables.

Historique

rapport Brundtland, qui a servi de base pour le Sommet de la Terre à Rio de Janeiro en 1992

Mise en perspective

Débats sur le développement durable et la croissance verte.

Ecrits et interventions de Dominique Bourg et Jean-Marc Jancovici.