L'économie circulaire

Pour boucler la boucle

Notre définition

L’économie circulaire consiste à se rapprocher d’un fonctionnement en boucle, “du berceau au berceau”, pour réduire à tous les stades du cycle de vie l’utilisation de matières et d’énergie durant la phase de production et de consommation d’un produit ou d’un service. La notion de “déchet” est réduite et le reliquat devient ressource, généralement dans le cycle d’une autre production.

Elle s’oppose à l’économie dite linéaire, “du berceau à la tombe” (extraire, produire, utiliser, jeter).

Objectif

Répondre aux 3 enjeux du développement durable :

  • environnementaux : optimisation de l’usage des ressources, gestion des déchets,
  • sociaux / sociétaux : mise en place de nouvelles coopérations et de pratiques plus collaboratives,
  • économiques : développement de nouveaux modèles et offres face à l’évolution de la demande et du comportement des consommateurs.

    Caractéristiques

    5 “R” : refuser, réduire, réparer, réutiliser, recycler

    7 domaines d’action répartis comme suit dans la chaine de valeur :

    • En amont : approvisionnement durable
    • Prévention et gestion efficace des ressources lors de la création de valeur : éco-conception, allongement de la durée d’usage, consommation responsable
    • Avec les parties prenantes : écologie industrielle et territoriale (ou symbiose industrielle)
    • Elaboration de l’offre : économie de la fonctionnalité
    • A la fin de vie : recyclage, gestion efficace des matières et produits en fin de vie

    Energies renouvelables

    Elles utilisent de nombreux métaux dont l’épuisement prochain est annoncé, que ce soit les panneaux photovoltaïques (gallium, indium, sélénium, germanium), les éoliennes à aimant permanent (néodyme, samarium, dysprosium), les voitures électriques (lithium, cobalt, cadmium),...

    Le CEA-INES a coordonné en France le projet européen CABRISS en collaboration avec 16 instituts de recherche et entreprises pour rendre possible une économie circulaire sur l’ensemble de la chaîne de valeur des panneaux photovoltaïques. Cela passe par le développement d’un écosystème, inexistant à ce jour, permet tant de récupérer les matériaux à forte valeur ajoutée et de les réinjecter dans la production de panneaux photovoltaïques et dans d’autres secteurs industriels.

    Application 2

    xx

    Application 3

    xx

    Historique

    Fermeture des circuits des matières stipulée dans l’ordonnance sur la limitation et l’élimination des déchets (OLED)

    Loi du 17 août 2015 relative à la transition énergétique pour la croissance verte

    Mise en perspective

    La valorisation potentielle doit être prise en considération au niveau de la concep­tion du produit.
    Les fabricants doivent fournir les informations nécessaires sur les possibilités de recyclage et de valorisation des produits ainsi que prendre les mesures organisationnelles pour la reprise et le recyclage de leurs produits.